Bon Humeur et Prise de Conscience du matin

Ce matin, après des mois et des mois de vacance, bien 4 mois et demi, et mon 1er voyage solo au Sri Lanka,  je reprend les cours. Et ce matin là, j’ai eu une petite prise de conscience qui m’a permis de me motiver et de me mettre de bon humeur.

Je reprend donc la fac, dans un tout nouveau environnement, à Montpellier. Si vous n’avez pas suivis, je vous invite à lire cet article. Je compare tout à Clermont-Ferrand, au Sri Lanka, j’essaye de prendre de nouveaux de repères. En bref j’essaye de m’habituer à ces nouveaux espaces.

Tout semble différent. Dans ma tête après 3 semaines incroyables au Sri Lanka, un réveil à 7h du matin pour aller en cours, ça fait tout drôle. L’ambiance et la représentation du contexte dans lequel je suis n’est plus le même. Il ne fait pas très chaud, le soleil s’est levé tard (plus tard qu’au Sri Lanka). Les gens ne sourit pas, ne se disent pas bonjour entre eux, ça ne donne pas envie de sourire, d’être de bon humeur et de communiquer de la joyeuseté avec eux… Sans pour autant être triste, déprimée ou accuser les autres de mon manque d’entrain.

C’est donc le contexte dans lequel j’étais. Enfin, jusqu’à ce que je remarque une voiture avec un garçon qui dormait sur la place passager. Sa mère était à côté et le conduisait à l’école. Elle avait l’air fatiguée et avec une bouche tombante jusqu’au plus bas de sa mâchoire… Ils avaient l’air prisonniers d’une routine fatigante et pas très heureuse. Puis, je me recentre sur moi et me dit « mais merde, t’es en train de faire la même tête en fait« . Les gens en me voyant devait penser la même chose de moi. Non pas que le regard des autres ait une grande importance pour moi, mais je participais juste à la conformité de ce mood morose.

En fait, je me conformais au groupe. Si je ne souriais pas c’est que, premièrement, rien sur le moment ne me faisait sourire. (une pub rigolote, un chien mignon, un pote etc…). Deuxièmement, parce que personne d’autres ne souriaient. Ainsi pour ne pas paraître bizarre, où que sais-je, inconsciemment je ne souriais pas non plus.

Attention je ne dis pas que à chaque que je ne souris pas c’est a cause du conformisme et pareille pour les autres, ainsi qu’un manque de sourire de qui conque ne soit pas reflet de quelqu’un de triste. Je n’accuse pas non plus les autres de mon manque de joyeuseté sur la figure.

Si vous n’êtes pas convaincu, imaginez vous dans la situation inverse, tout le monde souris et vous êtes le/la seul(e) à tirer la tronche. Il y a fort à parier que vous vous sentiez mal à l’aise, et à vous demander pourquoi je suis le/la seul(e) à pas sourire. Vous allez alors sourire naturellement aussi. Parfois c’est inconscient.

Bref, après avoir remarqué ce phénomène psychologique sur moi, c’était le moment de changer!! Je me suis redressée, est remontée légèrement ma tête et souris en regardant le ciel bleu! J’ai relativisé et me suis dis que c’était parti pour une journée qui va réserver ses surprises. Rien de triste ou de contrariant m’est arrivé, il n’y a donc pas de raison que je garde cette humeur qui n’est pas des mieux. Je vais donc continuer à garder le plus possible un mood joyeux pour le reste de la journée.

Voilà comment j’ai tout simplement réussi à me mettre de bon humeur ce matin.  De plus, on sera tous d’accord pour dire qu’on ira plus vers quelqu’un qui ne tire pas la tronche. C’est donc tout bénef, pour vous et pour de plus probables nouvelles rencontres.

 

Picture by Ben White

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *