Les bases de la méditation, Comment ne pas se tromper

On entend beaucoup de choses à propos de la méditation, parfois vrai, mais beaucoup plus souvent fausses, auprès des personnes non pratiquantes. La méditation est une pratique non religieuse qui peut être pratiquée depuis l’enfance sans limite d’âge et qui fait même l’objet d’étude scientifique. Alors aujourd’hui on va décortiquer le tout et voir les bases de la méditation.

 

Tout d’abord commençons par ses choses fausses qu’on entend.

 

  • « c’est pour les moines bouddhistes ». Et bien pas seulement, puisque des prêtre ou d’autres personnes d’autres religions pratique la méditation. Ce n’est d’ailleurs pas une activité religieuse. Elle sert à faire du bien, à nettoyer en quelque sorte son corps et son esprit, au même titre que le sport.
  • « La méditation je n’y crois pas ». J’ai déjà entendu ça auprès d’un grand septique. Mais la méditation n’est pas une croyance ou une pratique mystique. C’est quelque chose de concret où l’on a pas besoin de croyances spécifiques et/ou de croire en un dieu.
  • « Méditer c’est arrêter de penser ». Faux faux faux et archi faux. Cette phrase prête beaucoup trop à confusion et n’est qu’une conclusion trop rapide qui rend fausse la pratique de la méditation. En effet, le but de la méditation est de calmer son esprit, c’est à dire de calmer le flux de ses pensées, d’apprendre à se poser et de profiter de l’instant présent. Les pensées sont justes parasites de l’instant présent. Très souvent elles ramènent au passé ou au futur et vous empêchent de suivre votre quête de présence dans le présent.

 

 

Les bases de la méditation

  • trouver une place confortable,

Assis de préférence mais vous pouvez aussi pratiquer debout ou allonger. Vous pouvez très bien le faire sur une chaise, votre lit, votre canapé ou dans la nature. Vous n’êtes pas obligé de vous contenter d’un bout de rocher ou un coussin rudimentaire. Mettez-vous à l’aise, c’est l’important. Si vous optez pour la position assise mettez vous en lotus, les jambes croisées.

  • Détendez vos muscles

Relâchez, décontractez dans l’ordre: la mâchoire, les épaules, les poignets, le bassin. Sentez votre corps tout à coup détendu.

  • Pensez à quelque chose qui vous rend heureux, qui vous donne la force.

Par exemple, j’aime imaginer la beauté de la terre, admirant des paysages vus d’en haut et imaginer des civilisations vivant en cohésion avec leur environnement. En fait je m’inspire d’un clip que j’aime beaucoup. Il y a une multitudes d’autres choses qui me font sentir bien et puissante. Tout dépend de mon humeur, de mes expériences, du lieu où je me trouve…

 

  • Commencez à prendre conscience de votre respiration.

Respirez à votre rythme, pas besoin de respirer lentement si cela n’est pas naturel pour vous. Cependant pensez à respirer en gonflant le ventre (le diaphragme) et non la cage thoracique (les poumons).

  • Prenez ensuite conscience de votre corps.

Quel espace prend t’il dans l’espace? Sentez votre peau en contact avec la surface de votre fauteuil, sentez le contact de votre peau contre votre peau (les bras le long de votre corps, les mains sur vos jambes etc…) Cherchez toutes ces zones de contact.

  • Alternez entre votre respiration et la sensation de votre corps.

  • Accueillez tous les mouvements et bruits extérieurs à l’expérience.

Laissez les venir, à vous et restez passive face à eux. Ne les interprétez pas.

  • Lorsqu’une pensée surgit à votre esprit, laissez là partir, ne réfléchissez pas dessus, laissez là couler, laissez la partir.

  • Pratiquez.

C’est avec l’expérience que le plaisir de la méditation vient. C’est aussi en pratiquant qu’on réussi à méditer, vous trouverez votre propre technique. Pensez à vous documenter plus encore sur le sujet et d’autres techniques pour vous faire la votre, propre et unique. Plus vous pratiquerez, plus vous rentrerez vite en état méditatif. Ne vous frustrez pas si vous n’y arrivez pas les premières fois, c’est toujours difficile au début.

 

 

1er Photo by Jared Rice
caillou: Photo by Deniz Altindas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.